Panier (0) Fermer

Votre panier est vide.

Panier (0) Fermer

Votre panier est vide.

Panier (0) Fermer

Votre panier est vide.

Accueil Non classifié(e) Le parapente mono surface : tout savoir !

Le parapente mono surface : tout savoir !

Voile monosurface Skin 3P Niviuk vol au dessus des nuages

Le parapente est un sport pluridisciplinaire, parmi les pratiques les plus connues on retrouve : Le cross, le « marche & vol », ou encore l’ « Acro » et à chaque discipline son matériel. Aujourd’hui, nous avons concocté un article sur une des spécificités du parapente : le parapente mono surface tout savoir ! 

Un parapente mono-surface, c’est quoi ?

C’est tout simplement une voile conçue sans la partie inférieure  appelée « Intrados » L’étude de la mécanique de vol, a permis aux constructeurs de déterminer les parties essentielles pour qu’une aile puisse voler. Les forces aérodynamiques sont concentrées sur la partie supérieure du bord d’attaque, on peut donc se passer de l’intrados sur la grande partie de l’aile. Les voiles mono surface sont au vol montagne ce qu’est le BMX au vélo. Un outil spécialisé avec un programme propre. Si par leur conception elles affichent des performances de vol moindre que des voiles à double surface de taille équivalente, elles n’en restent pas moins des outils redoutables pour les sportifs aguerris avides de pouvoir pratiquer le trail, l’escalade, la randonnée… tout en redescendant en volant !

Les avantages des parapentes mono surface

Les avantages de ces ailes sont multiples. Premièrement, le poids !  980g pour le modèle le plus léger (Run & Fly de chez Dudek), moins de 2 kilos dans l’ensemble pour les autres modèles (Skin 3 de Niviuk) par exemple. Cela représente un gap de plus de 2 à 3 kilos par rapport aux ailes plus traditionnelles de sortie d’école.

Cette différence s’explique par trois facteurs

Sur le plan technique, ces ailes sont plus facile d’accès. Leur légèreté réduit l’inertie sur les axes du tangage et du roulis, cela implique une abatée moins marquée et un recentrage facilité par rapport à une voile classique. Sur le plan technique, ces ailes ont l’avantage de faire progresser rapidement ce qui permet, avec un apprentissage adapté, d’aller assez rapidement en vol. En effet, ces ailes ont une facilité à gonfler qui est déconcertante ! On peut donc passer un peu moins de temps en pente école et aller plus vite en vol !  

Un pas, peut être deux si vous n’êtes pas en forme et HOP ! L’aile se retrouve au-dessus de la tête prête à décoller ! Magique non ?  

Autre point positif pour ces ailes :  le prix. Ces ailes sont en effet souvent moins chères que des ailes traditionnelles, ce qui permet de pouvoir investir plus facilement. Elles sont aussi très recherchées en occasion ce qui permet de limiter la décote à l’achat et de les revendre très facilement.  

En conclusion, vous l’aurez compris, ces ailes sont appréciées pour leur poids et leur compacité. Cela permet de pouvoir s’équiper léger pour partir sur des trails, en alpinisme, en ski de randonnée etc… Logée au fond du sac, vous ne la sentirez presque pas ! Elles seront capables de vous faire décoller facilement dans des endroits parfois inadaptés aux ailes conventionnelles.  

Les limites des parapentes mono surface

Tout savoir sur le parapente mono surface, c’est aussi connaitre les limites de ces ailes !

En effet, à force d’optimisation, vous l’aurez compris, ces ailes seront plus fragiles que les parapentes standards. Cela nécessite donc un entretien un peu plus méticuleux, mais également une utilisation en vol adaptée. La durée de vie à utilisation équivalente, sera plus longue pour une aile normale que pour une aile mono surface. Mais pas de panique, on n’est pas sur du jetable. Il suffit d’avoir une pratique adaptée.

Enfin, l’autre désavantage de ces ailes est leur performance face au vent. Là encore on reste tout de même sur des machines qui volent dont les performances sont plus proches d’un avion que d’un fer à repasser ! Simplement, il ne faut pas s’attendre à pratiquer des vols de distance, ou faire de l’acrobatie avec ces ailes. Cependant vous pourrez toujours prendre des thermiques, faire quelques petites transitions et parcourir des dizaines de kilomètres.

 

Apprendre le parapente via les ailes mono surface

C’est un débat qui n’a presque plus lieu d’être. À l’heure où j’écris ces lignes, c’est un enseignement auquel je suis favorable, mais ça n’a pas toujours été le cas, simplement car j’avais une approche bien définit du parapente.

Grâce à l’évolution du matériel, les constructeurs ont réussi à rendre ces ailes plus sûres. Bien que classées généralement EN B, plusieurs écoles, grâce à une approche adaptée, ont réussi à proposer un enseignement adapté du parapente avec des ailes mono surfaces.

Les phases de décollages sont d’une extrême facilité par rapport aux ailes standards, ce qui permet d’être en réussite assez rapidement avec le contrôle au sol de l’aile. Une fois en vol ces ailes restent très stables et maniables. Les atterrissages peuvent nécessiter une gestuelle adaptée, mais rien qui ne soit inabordable.
Le point le plus important restera l’attitude que les élèves adopteront une fois sortie de l’école. Destiné à une pratique montagne, il conviendra à chacun d’estimer ses capacités, d’évaluer les conditions météorologiques et aérologiques avant chaque décollage, avec plus d’importance encore que lors d’une pratique plus conventionnelle. La facilité d’utilisation de ces ailes, ne devra en rien vous faire penser que le vol est une formalité. Il y a toujours une prise de conscience à avoir avant chaque vol pour estimer si oui ou non il est bon de se mettre en l’air.

Ces réflexes vous seront inculqués lors de votre stage d’initiation et/ou de progression avec les ailes mono surfaces. Ces stages de parapente mono surface vous permettront de tout savoir sur le sujet !

 

Le matériel associé au parapente mono surface

Dans le parapente, quasiment tout type d’aile vous permettra de voler avec tout types de sellettes et de parachutes. Néanmoins on voit peu de trailers courir avec des mocassins… Pourtant ça marche ! Mais ce n’est pas forcément le plus adapté.
Le parapente ne déroge pas à la règle.

Sellettes

Les sellettes string (de 100g pour les plus légères à 1.2 kg) vont être privilégié pour voler avec ces ailes car ce sont elles aussi les sellettes les plus optimisées en termes de poids et compacité.

Secours

Là encore on va avoir tendance à choisir des secours light (environ 1.2 kg) et ultra light (environ 1 kg), toujours dans un souci de gain de poids. Pour les pratiquants les plus assidus, le secours devient même encombrant et ces parapentiste décident de s’affranchir d’un parachute de secours.Un choix qui peut s’entendre si l’on prend en compte la fréquentation du site, l’aérologie ainsi que son niveau de pratique.

Sac

Cela dépendra de l’ensemble de votre pack, de si vous partez en vol bivouac etc…, mais des sacs de 30 litres peuvent suffire pour les packs les plus compact..

En définitive, les ailes mono surface sont pour un grand nombre de parapentistes une deuxième aile leur permettant de pratiquer autrement leur sport. Pour d’autres il s’agit de leur aile principale car le parapente est pour eux, un complément à leur pratique sportive initiale (trail, rando etc…). Bien que nécessitant des adaptations, apprendre le parapente par le biais de ces ailes est quelque chose de maitrisé par les écoles, et très apprécié du public.
N’hésitez donc pas à vous rapprocher de nous, ou à commenter cet article si vous avez questions sur le sujet !  

 
Nous espérons que cet article “le parapente mono surface : tout savoir !” vous a plu ! Et on vous dit à très bientôt pour réaliser vos rêves les plus fous ! 🙂  

Publié par Lucas et Thibaut le 5 mai 2021

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *